Dear Kindle, I love you

Je possède un Kindle Touch depuis mai 2012, soit plus de 3 ans. Il fait partie de mon quotidien, toujours dans mon sac, parfait compagnon de transport en commun. Sa batterie tient deux mois. Oui, deux mois ! :) Lorsque je l’allume chez moi, il se connecte comme un grand au Wifi pour récupérer mes nouvelles lectures. Depuis que je l’ai adopté, je ne lis plus rien sur écran lumineux.

Alors, c’est vrai que parfois, il se met à ramer. Mais il suffit alors d’appuyer 30 secondes sur le bouton Power pour qu’il se réinitialise et retrouve sa fouge d’antan.

Alimenter le Kindle en contenus

Dès qu’un article ou une page Web m’intéresse, je l’envoie sur mon Kindle par un simple clic sur un Bookmarklet. De nombreux services existent pour répondre à ce besoin :

  • SendToReader par Sergey Pozhilov ($29 / an) + extension Chrome développée par un tiers ;
  • Kindle It par le projet FiveFilters (12€ pour 6 mois en tant que “Sustainer” du projet ; envoi en deux étapes, pas très pratique) ;
  • Klip.me (gratuit mais plus supporté depuis fin 2011 pour le bookmarklet, 2013 pour l’extension Chrome) ;
  • SendToKindle par Amazon (gratuit mais il faut être connecté sur son compte Amazon en permanence pour pouvoir l’utiliser).

Au final, c’est SendToReader que j’ai retenu puisque je n’ai rien à lui reprocher.

Ces services se basent tous sur la fonctionnalité d’envoi de document au Kindle par email. Chaque Kindle a une adresse email @kindle.com associée. L’envoi d’un document à cette adresse entraîne l’envoi dudit document vers le Kindle par le Wifi, après conversion si nécessaire.

On définit la (white) “Liste des adresses e-mail approuvées pour l’envoi de documents personnels” dans l’interface de gestion des paramêtres du Kindle sur Amazon.fr, en l’occurence pour moi kindle@sendtoreader.com.

SendToReader récupère la page Web, l’analyse pour n’en extraire que la partie utile puis l’envoie au format Mobi à l’addresse Kindle configurée.

À noter que les Read it later apps peuvent aussi servir de base pour envoyer du contenu vers un Kindle :

  • Instapaper créé par Marco Ament, revendu à Betaworks (fonctionnalité “Send to Kindle” dans la version Premium à 3$ par mois, 1 envoi par jour ou par semaine) ;
  • Pocket (ex Readitlater) (ne supporte pas directement Kindle, il faut passer par un service complémentaire : p2k.co, 1 envoi par jour ou par semaine ou en2kindle.com, pas de programmation des envois possible) ;
  • wallabag (ex Poche), projet PHP open source par Nicolas Lœuillet (installation, version hébergée payante disponible).

J’utilisais Instapaper à l’époque de Google Reader : il m’envoyait une fois par semaine les nouveaux articles apparus dans mes flux RSS. Cet usage s’est éteint avec Google Reader au profit d’articles glanés ici-et-là via les réseaux sociaux ou lors de recherches thématiques.

Tirer quelque chose de toutes ces lectures

L’écran tactile du Kindle Touch permet de surligner au doigt des passages dans les documents. Je surligne souvent des idées que je trouve pertinentes, des tournures de phrases originales ou simplement des mots compliqués que je veux retenir pour me la péter en soirée ;)

Ces highlights sont sauvés dans le fichier texte documents/My Clippings.txt accessible via l’USB Mass Storage (connexion du Kindle comme une vulgaire clé usb). Lorsqu’ils portent sur des livres achetés sur le Kindle Store, ils sont aussi accessibles en ligne sur https://kindle.amazon.com/your_highlights

Des surcouches graphiques existent pour manipuler ces clippings : la webapp Clippings.io et l’application mobile iOS Snippefy notamment.

Je pense pour ma part qu’il faut respecter la nature fragmentée de cette matière textuelle de choix.

C’est pourquoi j’ai créé un script python qui l’exporte dans un carnet de notes Evernote dédié : https://github.com/nilshamerlinck/clippings2evernote

Puis j’ai créé un autre script python capable de choisir aléatoirement une note dans un carnet et de l’envoyer par email : https://github.com/nilshamerlinck/random-evernote

En combinant les deux, je peux ainsi faire travailler ma mémoire en m’auto-envoyant une note aléatoire à 3 moments-clés de la journée : 8h, 12h et 16h.

Qu’en pensez-vous ? Si vous avez un usage particulier de votre Kindle, faites m’en part !